Capitalisme de connivence: le cas P.Varin, PSA, Areva

Grâce aux nouvelles règles mises en place par PSA en janvier 2014, Philippe Varin touchera bien une retraite chapeau de près de 300.000 euros par an, alors qu’il devait y renoncer.

 

Fin 2013, en partance du groupe automobile alors en difficultés, Philippe Varin avait dû renoncer aux 21 millions d’euros prévus pour sa retraite chapeau, face à l’avalanche de critiques suscitée par la publication de cette somme colossale.

Un petit subterfuge plus tard, l’ex-patron de PSA touchera finalement 299.000 euros brut par an de retraite supplémentaire.

L’ex-président du directoire du groupe a profité de la révision du système des retraites chapeau de ses dirigeants mises en place par PSA Peugeot Citroën depuis le 1er janvier 2014.

 

 

There are no comments yet, add one below.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*