Alstom: échec international, amende pour corruption mais bonus record pour le PDG

Les autorités américaines ont infligé lundi une amende record de 772,29 millions de dollars au groupe énergétique français Alstom, accusé de corruption dans plusieurs pays et notamment en Indonésie.

Cet accord à l’amiable dégage ainsi la voie au rachat pour 12,4 milliards d’euros par General Electric (GE) des activités énergie d’Alstom (100% des turbines à gaz, 100% des turbines à vapeur hors nucléaire sauf en France, 50% des turbines à vapeur nucléaires, 100% de certaines énergies renouvelables notamment).

La semaine dernière, le PDG du groupe français Patrick Kron avait indiqué qu’Alstom prendrait entièrement en charge cette amende et ne la transférera pas à GE même si ce sont les filiales énergétiques (Alstom Power, Alstom Grid…) qui étaient mises en cause par les Etats-Unis.

4 millions de bonus pour Patrick Kron, PDG d’Alstom

Le nom de Patrick Kron est évoqué pour le poste de directeur général du laboratoire Sanofi.

Le PDG d’Alstom, Patrick Kron, quittera le groupe après la vente de sa branche énergie à General Electric. Dix ans de règne et, à la fin, un gros bonus. Le conseil d’administration, que Patrick Kron préside, lui a accordé 150.000 actions Alstom pour l’équivalent, au cours actuel, de plus de 4 millions d’euros. Selon le groupe, il le récompense pour “avoir assuré un avenir pérenne à Alstom Energie”. Il touchera ses actions une fois le rachat bouclé, en juin prochain. Que fera-t-il ensuite? À 61 ans, ce polytechnicien major de sa promotion peut rêver d’un autre poste. Selon plusieurs sources, son nom circule avec insistance pour prendre la direction du géant pharmaceutique Sanofi.

 

 

There are no comments yet, add one below.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*